Comment tuber une cheminée ancienne ?

La tubage d’une cheminée ancienne est une opération essentielle pour garantir la sécurité et l’efficacité de son système de chauffage, qu’il s’agisse d’un foyer ouvert, d’un foyer fermé, d’un poêle ou d’un insert. Non seulement le tubage permet de prévenir les risques d’incendie en assurant l’étanchéité du conduit, mais il contribue également à optimiser la performance énergétique de l’appareil de chauffage. Dans cet article, nous vous expliquerons en détail comment tuber un conduit de cheminée ancienne en respectant les normes de sécurité en vigueur.

Nous passerons en revue les différents types de tubage disponibles sur le marché et vous fournirons des conseils pratiques pour choisir le bon tubage en fonction de votre type de cheminée. Nous aborderons également les réglementations et normes à respecter lors de l’installation du tubage, ainsi que les précautions à prendre pour assurer une évacuation optimale des fumées et une ventilation adéquate.

Enfin, nous vous guiderons pas à pas dans les étapes d’installation du tubage, en mettant en évidence les points clés à prendre en compte pour une finition soignée et un entretien régulier du tubage. Suivez nos conseils d’experts et assurez-vous de tuber votre cheminée ancienne de manière sécurisée et conforme aux normes en vigueur.

Les différents types de tubage : comprendre leurs spécificités


Pour tuber efficacement une cheminée ancienne, il est essentiel de choisir le type de tubage adapté à votre système de chauffage. Deux options s’offrent à vous : le tubage rigide et le tubage flexible à double peau. Chacun de ces types de tubage présente des avantages et des inconvénients spécifiques, qui doivent être pris en compte lors de votre choix.

Lire la suite  Maison Langel Bordeaux : spécialiste de la rénovation sur mesure

Le tubage rigide : robustesse et fiabilité


Le tubage rigide est composé d’éléments en acier inoxydable qui doivent être assemblés avec des brides de serrage. Ce type de tubage offre une grande robustesse et une bonne résistance à la chaleur. Il convient particulièrement aux conduits droits, sans dévoiement important. Le tubage rigide assure une évacuation optimale des fumées et permet un ramonage facile. Il est également moins sensible aux dépôts de goudron ou de bistre. Cependant, l’installation du tubage rigide peut être plus complexe et requiert souvent l’intervention d’un professionnel.

Le tubage flexible à double peau : souplesse et adaptation


Le tubage flexible à double peau présente l’avantage de s’adapter aux conduits avec des dévoiements importants sans compromettre l’étanchéité. Il est constitué d’une paroi intérieure lisse qui facilite l’évacuation des fumées et d’une paroi extérieure qui protège le conduit. Ce type de tubage est plus facile à installer que le tubage rigide, car il peut être découpé à la mesure nécessaire. Cependant, il est important de veiller à ne pas endommager la paroi intérieure lors de la découpe. De plus, le tubage flexible peut être plus sensible aux dépôts de goudron ou de bistre, ce qui nécessite un entretien régulier.

Réglementations et normes : garantir la conformité du tubage


Dimensionnement du tubage selon le type de cheminée


Lors du tubage d’une cheminée ancienne, il est essentiel de respecter les normes et réglementations en vigueur. Ces normes fixent notamment la section minimale requise en fonction de la source de chaleur. En général, pour un foyer ouvert, une section de 180 mm est recommandée, tandis que pour un foyer fermé, un poêle ou un insert fonctionnant uniquement porte fermée, une section de 150 mm est suffisante. Cependant, si vous avez un foyer fermé ou un insert pouvant fonctionner porte ouverte, une section de 180 mm est préférable.

Lire la suite  Comment changer un cache-moineaux pour protéger ma maison ?

Évacuation des fumées et ventilation


Outre le dimensionnement, les normes exigent également une ventilation adéquate entre le conduit et le tubage. Il est important de prévoir une entrée d’air de 20 cm2 en partie basse et de 5 cm2 en partie haute. Cette ventilation assure une combustion efficace et prévient les risques de mauvaise évacuation des fumées. Elle contribue également à limiter la formation de condensation à l’intérieur du tubage.

Installation du tubage : étapes essentielles à suivre


Avant d’entamer l’installation du tubage, il est indispensable de préparer le conduit existant. Un ramonage préalable est nécessaire pour éliminer les dépôts de suie, de goudron ou de bistre qui pourraient obstruer le tubage. Il est également important de vérifier l’étanchéité du conduit et de s’assurer qu’il présente au maximum deux dévoiements avec un angle maximal de 45°.

Une fois le conduit préparé, il est possible d’installer le tubage. Si vous optez pour un tubage flexible à double peau, il peut être découpé à la mesure nécessaire à l’aide d’une scie à métaux ou d’une meuleuse équipée d’un disque adapté au métal. L’extrémité du tubage doit être coiffée d’un chapeau pare-pluie pour éviter les infiltrations d’eau.

Finition et entretien : garantir la durabilité du tubage


Une fois le tubage installé, quelques finitions sont nécessaires pour assurer sa durabilité et son bon fonctionnement. En sortie de toiture, il est important que le tubage dépasse le faîtage d’au moins 40 cm afin d’éviter les refoulements de fumées et les infiltrations d’eau. Un chapeau pare-pluie est installé sur l’extrémité du tubage pour protéger celui-ci des intempéries et empêcher les débris de s’accumuler.

Lire la suite  Comment poser un joint filasse ?

Pour maintenir le tubage en place, un collier de fixation est utilisé au niveau de la sortie de toiture. Assurez-vous que le collier est correctement serré afin d’éviter tout mouvement du tubage, ce qui pourrait compromettre son étanchéité.

Il est également recommandé de réaliser un entretien régulier du tubage pour détecter d’éventuelles fuites ou défauts d’étanchéité. Un ramonage annuel est recommandé pour éliminer les dépôts de suie et de goudron qui peuvent s’accumuler à l’intérieur du tubage. Faites appel à un professionnel qualifié pour effectuer ce ramonage et veillez à respecter les consignes de sécurité lors de cette opération.

Le tubage d’une cheminée ancienne est une étape essentielle pour assurer la sécurité et l’efficacité de votre système de chauffage. En choisissant le type de tubage adapté, en respectant les normes en vigueur et en effectuant un entretien régulier, vous pouvez profiter de votre cheminée en toute tranquillité. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous aider dans cette démarche si vous ne vous sentez pas à l’aise de le faire vous-même. Restez vigilant et prenez les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de votre foyer.